Participation du Niger à la formation sur le renforcement des capacités stratégiques et fonctionnelles pour la création individuelle et collective en faveur de la nutrition

Le Group Support Facility (GSF) apporte une assistance technique aux Pays qui sont dans la dynamique de la mise en œuvre d’une Plateforme Nationale pour la Nutrition (PNIN) dont le Niger. Dans le cadre de cette assistance technique, GSF a organisé une formation d’une semaine à l’intention des animateurs desdites PNIN sur le leadership et la communication stratégique. L’atelier a eu lieu du 17 novembre au 23 novembre 2019 à Bichoftu, en Ethiopie. Deux membres de l’équipe PNIN du Niger (Dr Mahamadou Aboubacar du HC3N et Mr Issiak Balarabe Mahamane de l’INS) ont participé à cette formation.

La formation s’inscrit dans le cadre du renforcement de l’engagement des secteurs et la collaboration multisectorielle en faveur de la nutrition qui sont des facteurs clés pour le succès des PNIN. L’objectif de la formation est de développer, au sein des équipes PNIN, la capacité de travailler efficacement ensemble d’une part et avec les partenaires du réseau national élargi de la nutrition d’autre part. Les échanges entre les personnes et des équipes issues d’organisations différentes avec différents mandats et dans un cadre multiculturel ont permis des travaux fructueux. Dans ce contexte, la constitution d’une « équipe pays » et la collaboration inter pays peuvent se heurter à des difficultés et de véritables défis à relever pour donner une réponse appropriée en faveur de la nutrition. Ainsi, de bonnes aptitudes stratégiques et fonctionnelles sont nécessaires pour réussir à engager différents acteurs au sein des plateformes PNIN. La formation a concerné les personnes ayant une position clé dans la gestion quotidienne des Plateformes, aussi bien stratégique qu’opérationnelle (gestion des données) au sein de certains pays hôtes des PNIN afin de promouvoir le développement personnel et collectif, spécifiquement ciblé sur les problématiques de nutrition. L’approche pédagogique interactive a été privilégiée autour des six thèmes du leadership affirmé, par des présentations modulaires et des exercices individuels et ou en travaux de groupe.

Le leadership effectif, ses différentes formes et différents rôles ont été présentés ainsi que ses déterminants notamment la découverte de soi, la réflexion (requise pour les leaders efficaces) et l’autoréflexion avec de nombreux avantages dans le domaine du perfectionnement. Le leadership est associé au fait de projeter une organisation dans l’avenir, de rechercher des opportunités et de les exploiter avec succès. Le leadership est une question de vision, de l’autonomisation et, plus que tout, de conduite des changements utiles. Le management est en revanche un processus bien connu sur ses aspects de planification, d’établissement d’un budget, de structuration des emplois, de dotation en personnel, de mesure des performances et de résolution de problèmes. Le manager aide son organisation à faire ce qu’il sait faire de façon prévisible de bien faire.

Les obstacles communs et les moyens de les surmonter sont en lien avec le développement de la conscience de soi et le temps que cela prend pour se développer. Selon Aristote “Se connaître soi-même est le début de toute sagesse”. L’utilisation de la fenêtre de Johari[1] en équilibrant les quatre cadrans permet de surmonter les obstacles communs dans le leadership. Dans cette perspective, un leader a besoin de : 1) s’ouvrir un peu plus aux autres ; 2) développer ses compétences sociales ; 3) apprendre à être plus conscient(e) de son image personnelle mais aussi à comprendre l’image qu’il renvoie aux autres.

Etre confiant et inspirer confiance envers les autres est l’une des clés du leadership. « La mesure dans laquelle les gens croient que les récompenses qu’ils reçoivent dans la vie peuvent être contrôlées par leurs propres actions personnelles » et la perception que certaines personnes « attribuent à la cause ou le contrôle des événements, soit pour eux-mêmes, soit par l’environnement extérieur » constituent les points de contrôle ou locus. Le locus peut être interne (influençons ce qui nous arrive) ou externe (peu ou pas d’influence sur ce qui nous arrive).

La Coordination/collaboration multisectorielle exige une capacité humaine et institutionnelle à établir un engagement et un consensus en vue d’une stratégie à long terme. Elle requiert également de négocier des ententes et de résoudre les conflits, de réagir aux défis et aux occasions récurrents, d’établir des relations entre les acteurs de la nutrition, d’entreprendre des communications stratégiques avec divers publics et d’autres tâches. Le leadership associé à une capacité en management est nécessaire pour promouvoir la coordination multisectorielle en général et de la nutrition en particulier.

Une bonne compétence en communication relationnelle avec une capacité d’influence est importante pour un leadership affirmé. Un exercice consacré à la communication a porté sur : 1/ les genres d’erreurs commises lors de la communication avec les autres ; 2/ le genre de rétroaction eue de la part des autres en termes de communication. Il est apparu au terme de l’exercice qu’il est important dans la communication interpersonnelle d’apprendre à vraiment écouter. Dans la communication de groupe, l’important est de suscitez l’intérêt de votre public – capter son attention, présenter le problème – les causes, la gravité du problème, informer sur les solutions au problème et appeler à l’action. Les éléments pour préparer une négociation ou pour régler un conflit ont été étudiés.

Le développement individuel et de l’équipe se nourri tous les jours de la négociation et la gestion de conflits. Dans le cas de la Coordination multisectorielle en nutrition, force est de reconnaitre que « le système de nutrition internationale – fait de plusieurs organisations internationales, bailleurs de fonds, institutions académiques, société civile, et le secteur privé – est fragmenté et dysfonctionnel ». Cette disposition implique un leadership fort et des capacités stratégiques, techniques et analytiques affirmées.

La réussite des initiatives et de la pérennité de la PNIN réside non seulement dans les capacités individuelles en leadership mais aussi dans le renforcement de capacités individuelles et institutionnelles en utilisant le cycle – Réflexion – Développement des Habiletés et Orientations des tendances personnelles en leadership – gestion des conflits et locus de contrôle. Dans cette perspective, les participants des Equipes PNIN ont suggéré d’organiser un séminaire de dissémination des outils de la formation à l’attention des principales parties prenantes de la PNIN.

[1] La Fenêtre de Johari est divisée en 4 quadrants, qui représentent à la fois votre vision de vous-même et celles des autres sur vous : (i) L’Espace Public : Ce que Vous et Les Autres connaissent sur Vous-même. ; (ii) L’Angle Mort : Ce que les Autres connaissent sur Vous-même, mais que Vous ignorez ; (iii) L’Espace Privé : Ce que Vous connaissez sur Vous-même, mais que les Autres ignorent ; (iv) La Zone Mystère : Ce que ni Vous ni les Autres ne connaissent sur Vous-même.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.