Collecte des données sur les consommations alimentaires individuelles au Niger dans le cadre de l’Enquête FRAT (Fortification Rapid Assessment Tool) et consommation alimentaire par Rappel de 24H

L’Institut National de la Statistique, en collaboration avec le Haut-Commissariat à l’Initiative 3N (HC3N), La Plateforme Nationale d’Information pour la Nutrition (PNIN), la FAO et le Centre de recherche « INTAKE » a réalisé du 16 Novembre au 24 Décembre 2019 la collecte des données sur les consommations alimentaires individuelles dans cinq (5) régions du Niger (Dosso, Maradi, Tahoua, Tillabéri et Zinder). La méthodologie d’échantillonnage par grappes a été choisie pour couvrir 32 grappes tirées au sort dans chacune des cinq (5) régions concernées.

Cette enquête a pour objectifs :

  • D’appréhender les habitudes de consommation et évaluer l’adéquation des apports nutritionnels des groupes cibles (enfants de 24-59 mois, adolescentes de 10-18 ans et femmes adultes de 19 à 49 ans) en vue d’identifier les gaps dans la couverture des besoins et de formuler des recommandations visant à les combler ;
  • De déterminer/confirmer les aliments locaux vecteurs pour leur fortification en fer, zinc et acide folique et de déterminer le niveau de fortification desdits aliments en vue d’adresser les carences en ces micronutriments ainsi que les problèmes de santé associés comme par exemple les carences en micronutriments incluant les malformations de type neurale etc.

Les activités de cette enquête ont été précédées d’une enquête pilote du 29 Octobre au 7 Novembre 2019 dans les communes de Kakara et de Kouré avec 83 agents de terrains qui ont été formés pendant huit (8) jours sur les outils et les techniques de l’enquête alimentaire FRAT/R24H. A l’issu de la formation des enquêteurs et de l’enquête pilote, les outils de collecte ont été revus et 75 agents de collecte sur 83 agents formés ont été sélectionnés. Ainsi, 15 agents (les plus expérimentés et avisés) ont été nommés « Chefs d’équipe » et les 60 agents « enquêteurs » pour réaliser la collecte des données de l’enquête principale proprement dite. Les équipes constituées étaient composées chacune de cinq (5) agents de terrains dont 1 chef d’équipe et 4 agents de collecte. Durant le premier passage, chaque équipe avait pour tâches de : 1) couvrir 10 ou 11 grappes selon la zone à visiter, 2) dénombrer tous les ménages des grappes concernées ; 3) tirer systématiquement 20 ménages à enquêter dans chaque grappe en suivant la méthodologie qui consiste à chercher à enquêter sur les vingt (20) ménages tirés, 1 adolescente dans chaque ménage qui en possède au moins une, 1 enfants de 24 à 59 mois dans 17 ménages qui en possèdent au moins un et 1 femme adulte de 19-49 ans dans 11 ménages qui en possèdent au moins une et en se référant au tableau d’échantillonnage des classes d’âge dans les 20 ménages sélectionnés par grappe

Un deuxième passage axé uniquement sur la composant « consommation alimentaire par rappel de 24H » était prévu et devait concerner 20 % de chaque groupe cible visité au premier passage avec un délai de minimum de 3 jours et maximum de 14 jours.

A l’issu de la phase de collecte des données sur le terrain, 156 grappes ont été couvertes sur 160 prévues. Quatre (4) grappes initialement tirées n’ont pas été enquêtées pour des raisons d’insécurité dont 1 grappe dans la région de Tahoua, 1 grappe et 2 grappes respectivement dans les régions de Maradi et Tillabéri.

Une équipe de supervision composée de 12 membres du Comité Technique de l’enquête FRAT/R24H a appuyé techniquement les équipes de terrain à distance pendant toute la période de collecte et sur le terrain à travers 2 missions de supervision dans les 5 régions. La première supervision de terrain a été réalisée au début de l’enquête proprement dite (du 19 au 29 Novembre 2019) et la deuxième mission de supervision du 08 au 18 Décembre 2019. Un suivi régulier des données envoyées en temps réel sur le serveur de stockage a également été effectué par 2 superviseurs qui assuraient constamment la coordination des prises de décisions émanant des observations, des demandes de clarification et des situations réelles du terrain et de la tendance de la qualité des données collectées.

L’enquête a pris fin dans des conditions technique et logistique acceptables. L’abandon d’un (1) seul agent de terrain pour cause de maladie a été observé, ce qui a mis en évidence le fort engagement des enquêteurs et des chefs d’équipe dans le cadre de cette enquête.

La prochaine étape qui se révèle très importante pour une meilleure qualité des données est le traitement/apurement et analyse des données collectées qui est prévu durant le premier trimestre 2020.

Formation des enquêteurs et enquête Pilote de l’Enquête Fortification Rapid Assessment Tool couplée à une enquête globale de consommation alimentaire (FRAT/R24H) : un essai primordial pour s’assurer de la qualité des données (novembre 2019)

Atelier de traitement des données de l’enquête préliminaire en prélude à la mise en œuvre de l’enquête FRAT/R24H, organisé par la PNIN (14-18 août 2019) à Dosso.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.