Invitation à la Dissémination du rapport coût de la Faim en Afrique cas du Niger

L’Equipe PNIN a participé à la présentation des résultats du rapport Coût de la faim en Afrique sur le cas du Niger ce 10 Décembre 2018 au Palais des congrès à Niamey. L’étude Coût de la Faim en Afrique (CDFA) est une initiative africaine dirigée par la Commission de l’Union Africaine (CUA) et le Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique (NEPAD) avec l’appui des partenaires au développement (Programme Alimentaire Mondiale (PAM), Commission Economique des Nations Unies pour l’Amérique Latine et les Caraïbes (ECLAC) sous le leadership du Haut-Commissariat à l’initiative 3N. L’Etude a été conduite par un Comité national de pilotage pluridisciplinaire représentant des départements ministériels impliqués directement ou indirectement dans les questions sur la nutrition. Cette étude a été réalisée dans le but de produire des données pour informer les principaux décideurs et le grand public sur les coûts Sociaux et Economiques de la sous nutrition des enfants. Au terme de l’étude, Son Excellence Monsieur le Premier Ministre Brigi Rafini a fait l’honneur de disséminer lui-même les résultats en présence d’éminentes personnalités (UA, NEPAD).

Les résultats de cette étude permettent d’apprécier l’impact social et économique de la sous-nutrition infantile et d’améliorer la compréhension de ce phénomène dans les domaines de la santé, de l’éducation et de la productivité au travail en utilisant l’année 2014 comme année de référence. Sur la période 2010-2014, 42,7 % des cas de mortalité  des enfants de moins de 5 ans sont liés à la sous-nutrition. Ainsi, les coûts annuels associés à la sous-nutrition sont estimés à 290 milliards de F CFA, soit 7,1 % du Produit Intérieur Brut par an. Sur la même période, les enfants souffrant d’un retard de croissance ont un taux de redoublement de 19,8 % contre seulement 8,1 % pour ceux n’ayant pas souffert d’un retard de croissance. Ce risque supplémentaire de 11,7 points de pourcentage a généré 7 734 cas additionnels de redoublement en 2014 imputant au système éducatif et aux ménages un coût de 760,5 millions de F CFA.

Les données utilisées pour l’Etude sont les données recueillies par l’Institut National de la Statistique (INS) et les données des Directions des Statistiques des Ministères de la Santé, de l’Enseignement Primaire et du Secondaire. Les principaux documents exploités sont : EDSN 2012, RGPH 2012, les Comptes Economiques de la Nation 2006 à 2014, les enquêtes SMART de 2006 à 2014, l’ECVMA 2011 et 2014, le RESEN 2010, les comptes Nationaux de la Santé de 2011 à 2014 et les Annuaires des Statistiques de l’Education de 2014, de la Santé 2014 et de l’INS 2010 à 2014.

Télécharger le synopsis du juillet 2020