Validation des rapports de l’enquête qualitative sur les pratiques alimentaires et les comportements en matière d’alimentation et de Nutrition chez les enfants de moins de cinq ans dans les régions d’Agadez et de Maradi au Niger

L’une des dernières réunions du Comité Technique de la Politique Nationale de Sécurité Nutritionnelle (CT-PNSN) au titre de l’année 2022 s’est déroulé le 16 Décembre 2022 dans la salle de réunion du Haut-Commissariat à l’initiative 3N (HC3N). Cette rencontre a réuni les différents membres dudit comité ainsi que les cadres des Directions d’Etudes et de la Programmation des différents secteurs porteurs des huit (8) engagements de la Politique Nationale de Sécurité Nutritionnelle et les partenaires techniques. Elle a été présidée par Ousseini Ali Moustapha, Coordonnateur de la cellule Nutrition du HC3N par intérim. L’ordre du jour a porté sur (i) la validation des rapports de l’enquête qualitative sur les pratiques et les comportements en matière d’alimentation du nourrisson et du jeune enfant à Agadez et Maradi ; (ii) l’introduction sur le processus de formulation des questions et du Plan Cadre d’Analyses (PCA) 2023-2024 de la Plateforme Nationale d’Information pour la Nutrition (PNIN), (iii) le bilan sur la clôture du programme FIRST de la FAO et quelques informations diverses.

Après une courte présentation du président de la séance, l’agenda de l’atelier a été brièvement présenté par Gervais NTANDOU BOUZITOU, Assistant Technique du programme FIRST (programme food and nutrition security impact, resilience, sustainability and transformation) au HC3N. Par la suite, la présentation des principaux résultats de l’enquête qualitative réalisée sur les pratiques et les comportements en matière d’alimentation du nourrisson et du jeune enfant à Agadez et Maradi a été faite par OUMAROU NAPIOU Mahamane, consultant recruté dans le cadre de cette étude. En effet, cette étude est une opérationnalisation de l’une des recommandations majeures des rapports d’analyse de la question N°1 (« Comment les déterminants qui expliquent la prévalence élevée et persistante de la malnutrition chronique chez les enfants de moins de cinq ans ont-ils évolué ? ») du PCA 2019-2020 de la PNIN. L’étude a permis de réaliser « une revue documentaire et des recherches formatives de type qualitatif dans deux (2) régions (Maradi et Agadez) pour expliquer d’avantage les disparités régionales et suggérer des solutions endogènes et locales ». Elle met la lumière sur la complexité du processus de décision de l’alimentation et les soins donnés aux enfants. Il ressort de cette étude que les décisions concernant les pratiques alimentaires de l’enfant sont plus collectives qu’individuelles. Il y a aussi une coexistence de plusieurs cercles d’influence autour de la mère de l’enfant avec de nombreuses interférences ainsi qu’une forte survivance des pratiques et rites sociaux spécifiques à chaque groupe ethnique au-delà de la région administrative.

Ces pratiques socio-culturelles, représentant des goulots d’étranglement pour l’adoption de changements de comportements favorables à la nutrition, retardent les transformations positives attendues dans les soins et l’alimentation de l’enfant dans la région de Maradi beaucoup plus qu’Agadez.

L’acquisition des connaissances et la volonté des mères seules ne suffisent pas pour un changement massif en faveur de l’adoption des messages de nutrition véhiculés par les services locaux de santé. Les stratégies nationales de communication mises en œuvre dans les régions de Maradi et Agadez ont par conséquent un impact limité sur la réduction de nombreuses barrières à l’adoption de bonnes pratiques d’alimentation du nourrisson et du jeune enfant. Des recommandations ont été formulées à l’attention des décideurs et des responsables de programmes de nutrition.

La PNIN a également présenté la note d’information sur la formulation de son Plan Cadre d’Analyse 2023-2024 ainsi que ses questions potentielles afin d’aboutir à un processus participatif, inclusif et répondant aux besoins d’information réels des décideurs politiques sur la nutrition au Niger.

Les présentations ont été suivies d’une longue phase de questions-réponses qui a donné l’opportunité aux différents participants d’apprécier l’étude qualitative réalisée par la PNIN et d’apporter leurs contributions pour une meilleure prise en compte des recommandations issues de cette étude.

Les rapports de l’étude qualitative ont été validés par l’assistance avant la levée de la séance.

Présentation résultats enquête qualitative PNIN

Présentation PCA 2023_2024 PNIN